TOUTES les céréales sont elles mauvaises ?

Publié le : 08/02/2015 14:01:12
Catégories : Digestion , Nutrition , Performances

Le gluten tout le monde en mange :

Depuis quelques années le nombre de personnes sensibles voir intolérante au gluten ne cesse de grandir.
Le gluten est composé de 2 fractions que l'on distingue par leur caractère soluble ou non dans l'alcool :

La première fraction, les glutélines (gluténines pour le cas du blé) et la fraction la plus toxique du gluten est représentée par les prolamines (gliadines pour le blé). Toutes les céréales contiennent des prolamines, en particulier le blé.


Lorsque vous consommez des graines, vous absorbez du gluten, mais vous absorbez également une grande variété d’autres molécules antinutriment (qui empêchent la digestion de la graine) et qui vont causer des problèmes au niveau de l’intestin et de sa paroi. Cette problématique se retrouve chez tout le monde. Cependant, les réactions symptomatiques seront différentes en fonction de l’état initial de vos intestins, de votre système immunitaire et de votre physiologie générale. Ceux et celles dont les intestins sont en bonne santé : pas de problème digestif, pas de ventre gonflé, pas de gaz excessif (plus d’une quinzaine par jour), pas de diarrhée, pas de constipation, des selles bien moulées étant expulsées sans effort et à heure fixe. Tout cela laisse penser que vos intestins fonctionnent bien et sont en bon état. Dans le cas contraire, vous avez un dysfonctionnement intestinal et la consommation de céréales va avoir des répercussions négatives plus ou moins importantes en fonction de votre santé intestinale et plus globale.

Répertoires d’agresseurs :

Pour se protéger des prédateurs et assurer leur survie, les plantes et donc leurs graines possèdent un large arsenal de défense visant à perturber la digestion et irriter le système digestif de celui qui les consomme. Ainsi d’une part les graines consommées peuvent être partiellement digérées et parfois rejetées en l’état dans les selles( leur permettant d’être disséminé au sol et donc survivre) ou dans le pire des cas être digérées et dans ce cas provoquer des dégâts dans l’intestin ou lorsque ces derniers sont trop abimés, passer dans la circulation sanguine et provoquant différente réaction immunitaire entrainant elle même une cascade de réaction négative chez le prédateur qui les a consommées.

Parmi ces agresseurs de notre système digestif on trouve :
Les prolamines dont la la structure moléculaire permet de « tromper » les molécules sentinelles et de transport à la surface de muqueuse intestinale, leur permettant ainsi de passer intact dans la circulation sanguine et provoquer une réaction immunitaire inflammatoire. Mais ces prolamines sont encore plus insidieuses. Alors qu’elles génèrent une réaction immunitaire dans certaines zones du corps, d’autres zones de notre organisme considèrent ces protéines comme amis. Ainsi cela leur permet de s’attacher à des cellules de pratiquement tous les organes et tissus du corps provoquant dans un second temps une réponse immunitaire et la destruction du tissu sain.
Les saponines qui endommagent directement certaines cellules de la barrière intestinale.
L’acide phytique qui diminue l’assimilation de nombreux nutriments essentiels (minéraux et oligo éléments) en plus d’inhiber certaines enzymes digestives.
Les lectines sont encore plus insidieuses. Les agglutinines (AG) causent l'accélération de la dégradation des cellules de la barrière intestinale en se collant comme de la glue à la surface de ces dernières. L'AG intervient dans les problèmes de perte de graisse et dans la « résistance à la leptine ». En effet elle agit sur les récepteurs de l'hormone leptine dans le cerveau (hypothalamus). Il a été prouvé que l'AG imite l'insuline, contribuant potentiellement à la prise de poids et à la résistance à l’insuline. Il a été prouvé que la lectine de blé provoquait des dommages aux reins, indiquant que la néphropathie et le cancer des reins pourraient être associés à la consommation de blé.

Céréales, légumineuses et plantes contenant des lectines susceptibles ou connues pour leurs impacts plus ou moins négatifs en fonction de la santé du système digestif :

Blé, Seigle, Orge, millet, mais, Quinoa, Pomme de terre, haricot rouge et blanc, lentilles, poids chiches, soja, cacahouète, Tomates, Aubergines.

Qu’est ce qu’on mange alors ?

Certains pourront totalement ignorer ou réfuter ce qu’ils viennent de lire tout simplement, car la simple idée de ne plus manger de céréales est impossible pour eux et c’est bien normal, car la majorité des céréales agissent sur des molécules cérébrales rentrant en jeu dans les addictions. Certaines molécules des céréales nous rendent accros aux céréales rendant le sevrage encore plus difficile.


Ensuite avec l’ensemble des scandales sanitaires auxquels nous devons faire face depuis quelques années comme la pollution aux pesticides, les animaux gavées d’hormones ou malade, etc. il devient difficile de savoir quoi manger. Mon manuel CTS Nutrition propose des solutions et un système simple afin de retrouver des habitudes nutritionnelles saines dans la jungle alimentaire dans laquelle nous évoluons.

Dans le cadre de cet article si après la consommation de d'aliments à base de blé ou plus largement de céréales

  • vous souffrez de problème digestif,
  • votre ventre est gonflé,
  • vous avez des gaz excessifs (plus d’une quinzaine par jour),
  • vous souffrez de diarrhée et/ou de constipation (par alternance), de selles molles,
  • vous avez un excès de mucus dans la gorge et/ou le nez,
  • vous somnolez rapidement après le repas,

Une ou plusieurs ces observations indiquent que le blé et les céréales peuvent vous causer des problèmes.

Dans ces conditions la chose la plus simple à faire est de ne plus en consommer du tout pendant 15 jours et de voir si les symptômes décrits disparaissent ou s’améliorent grandement.

De façon plus générale, il faudra améliorer le fonctionnement de votre digestion et améliorer l’état de votre intestin.
Enfin il vous faudra utiliser une des plus vieilles thérapeutiques au monde : manger des aliments les plus naturels possible et varier fréquemment leur consommation afin de pas exposer avec une trop grande fréquence, votre système digestif à des molécules qui l’irrite. Ainsi vous retrouverez une synergie avec la nature qui nous nourrie depuis des milliers d’années.

Pour en savoir plus, retrouvez une bonne santé, des performances ou une jolie esthétique corporelle, lisez et appliquez CTS Nutrition (disponible uniquement sur boutique)

Pour aller plus loin:

CTS SANTÉ et NUTRITION vous permet de reprendre le contrôle de votre santé et de votre alimentation de façon simple grâce à l’application de principes scientifiquement prouvés. En vous aidant à changer progressivement vos habitudes et comportements, ce livre vous permettra de perdre de la graisse, gagner du muscle, maintenir ou regagner une super énergie et santé, augmenter vos performances et votre confiance en vous. Vous découvrirez les synergies d'huiles essentielles ou les compléments alimentaires spécifiques pour venir à bout de l’anxiété et de la fatigue chronique tout en augmentant votre santé et vos performances.

Ceux et celles qui veulent s’entrainer, se gainer et se muscler intelligemment chez eux ou en déplacement, mais en limitant le risque de blessure peuvent s’orienter vers mes programmes CTS Musculation esthétique et performance volume 1 et 2 le matériel nécessaire sous différent pack.

 

Ceux et celles qui souffrent de douleur chronique trouveront des solutions validées par des milliers de lecteurs dans mon livre un corps sans douleur disponible sur la boutique.

ATTENTION: les programmes de cet article et de mes livres ont été élaborés et testés avec le matériel et les bandes élastiques vendus sur cette boutique. L’efficacité du programme est basée sur leur utilisation. IL EST DANGEREUX D’UTILISER DES ÉLASTIQUES ET DES SANGLES DE SUSPENSION BAS DE GAMME.

Bon entrainement

Christophe Carrio

Cet article est protégé par le droit d’auteur institué au Livre I du code de la propriété intellectuelle. Tout ou parti de cet article ne peut être utilisé sans le consentement écris de son auteur

Articles en relation

Partager ce contenu


Nutripure.fr