Stop aux douleurs de nuque et fourmillements dans les doigts

Publié le : 09/02/2016 15:18:20
Catégories : Douleurs , Douleurs épaules , Mal à la nuque , Récupération - Automassages

Comme je l'ai longuement développé dans mon livre un Corps Sans Douleur et Sport Sans Blessure ou comme vous pouvez le voir régulièrement sur ma chaîne YouTube, la position assise est probablement la position qui nous pose le plus de problèmes.

En effet, nous passons tous vous comme moi beaucoup trop de temps assis. S’asseoir n’est pas négatif en soi, même lorsqu’on se vautre dans le canapé ! Le problème réside plutôt dans le maintien de cette position un certain temps.

Position assise, tension musculaire et Névralgie cervico-braquiale:

Dans la journée, la position assise est souvent combinée à un travail de bureautique qui s'avère totalement désastreux au fil du temps notamment dans une multitude de syndromes autour des cervicales ou autour de l'épaule.

Une multitude de muscles sont censés maintenir nos épaules ainsi que notre cou dans un état d'équilibre afin de maintenir notre champ de vision le plus possible à l'horizontale. Imaginez un parachute, notre crâne et notre cuir chevelu représentant la toile et l'ensemble des muscles sur le côté du crâne, autour du cou et des épaules, les suspentes du parachute. L'ensemble de ces muscles stabilisent et mobilisent les 7 vertèbres cervicales, les clavicules, les omoplates, la première et deuxième cotes. 

A cause de la position de la tête en avant et des épaules qui plongent vers l'avant durant nos longues heures assises devant l'ordinateur, la télé, et ou encore lorsque la tête plonge vers le bas pour lire sur nos smartphones,  il s’installe un état de tension permanente autour de certains muscles du cou et de la ceinture scapulaire (le haut de la nuque, l'arrière des épaules et autour des omoplates) notamment, le sterno-cléido-occipito-mastoïdien, les scalènes, l'angulaire, le trapèze, ainsi que des muscles du torse comme le grand et le petit pectoral, qui accumulent énormément de tension et de stress dans une position assise maintenue longtemps et particulièrement du côté où vous cliquez avec votre souris si vous travaillez à l’ordinateur.

Lorsque ces muscles accumulent trop de tensions, de spasmes, de noeuds qu'on appelle trigger points, ils vont provoquer des micro mouvements des vertèbres cervicales qui maintenues trop longtemps vont compresser et irriter les nerfs qui passent par là. C'est le premier facteur des NÉVRALGIES CERVICO-BRACHIALES.

L'autre problème avec les tensions musculaires et Triggers point c'est qu'ils vont modifier le fonctionnement des articulations autour desquels se trouve le spasme et engendrer des spasmes dans d'autres muscles et le développement d'autres Triggers points, on parle alors de trigger point satellite, car ils véhiculent l’information douloureuse au reste du corps, dans d'autres muscles et forme en bref, la mise en place d'un véritable cercle vicieux.

Névralgies cervico braquiales, un processus lent:

Les couches de muscles et de fascias les plus profondes qui traversent la charnière C7-D1, la dernière vertèbre cervicale et la première  vertèbre thoracique (dorsale) sont particulièrement vulnérables aux contractions isométriques soutenues dues aux postures de la tête en avant. Au fil des années, le fluide lubrifiant des fascias conçu pour offrir un glissement optimal entre tous les tissus et gaines fasciales individuelles s'assèche, s'épaissit et devient collant. Le résultat : des adhésions fasciales, des spasmes et des contractures musculaires que l'on ressent comme des tensions permanentes dans la nuque et le haut du dos.

Lorsque les couches de fascia adhésives se collent les unes aux autres, le mouvement fluide des muscles ou s'alterne contractions et relâchements musculaires avec le juste maintien articulaire est perdu. Les fascias sont souvent coupables d'accrocher et d’entraîner les muscles voisins. Les restrictions myofasciales non seulement gaspillent l'énergie précieuse, mais réduisent également la mobilité et l'amplitude des mouvements. Un exemple exagéré de cette condition est souvent observé chez les individus qui sont obligés de tourner leur tronc entier pour regarder sur le côté. Ces individus ont généralement les épaules affaissées et la tête vers l'avant résultant d'années  de mouvements répétitifs, de positions fléchies prolongées, de traumas et de facteurs de stress émotionnel (système limbique  enclenché voir chapitre posture et émotions dans un Corps Sans Douleur).

L'ensemble prend des années à se développer.

Sportif, position assise et douleur de cou et d’épaule :

Comme nous venons de le voir lorsque la région du cou devient dysfonctionnelle, la musculature du haut du dos et des épaules vient à son secours mais ne tarde pas à également devenir dysfonctionnelle à son tour également. C’est la raison pour laquelle dans toute inflammation ou douleur chronique la région du cou et des épaules est indissociable et souvent problématique. D’autant plus chez un individu sportif.

En plus de passer beaucoup de temps assis et donc d’être négativement influencer par cette posture comme nous venons de le voir, le sportif a l’habitude d’utiliser sa musculature superficielle, celle responsable prioritairement du mouvement de manière plus efficace qu’une personne sédentaire, c’est clairement une modification des schémas moteurs. Ainsi on arrive à des situations paradoxales ou le sportif utilise et développe une musculature superficielle très importante notamment au niveau du cou et des épaules pour maintenir la tête.

Cette utilisation excessive de la musculature va entrainer de façon très fréquente des tendinites autour de l’épaule, puis si le sportif ne fait rien, un syndrome de NÉVRALGIES CERVICO-BRACHIALES intense et très long à soigner. En effet il faudra non seulement s’occuper de l’aspect pathologique mais également littéralement reprogrammer le bon fonctionnement musculaire de toute la zone en recréant les bons schémas moteurs.

Les automassages et protocole de mon livre Sport sans blessure vous y aideront même si vous devez accepter que le chemin soit long.

 

NÉVRALGIES CERVICO-BRACHIALES: ce qu'il faut faire

Lorsque vous êtes en présence d'un tel dysfonctionnement autour du cou ou de l'épaule avec des fourmillements dans les doigts je vous invite d'une part à ne jamais perdre espoir.

De façon préventive ou curative voici ce que je vous suggère:

  • Massez vous peu, mais très souvent dans journée. Pour la zone autour du cou, les outils de massage les plus pratique et les plus simple durant la journée sont le bâton de massage et la canne de massage.
  • Bougez, changez de position le plus souvent possible.
  • Faites le circuit de mobilisation articulaire que vous trouverez dans la troisième vidéo au moins 4 à 5 fois par jour (il prend moins de 5 minutes) et vous pouvez vous contenter des exercice à faire debout.
  • Hydratez vous.
  • Essayer en permanence de lutter d'une par contre les mauvaises postures que vous pouvez prendre en position assise, vérifier que vos épaules sont relâchées.
  • Pendant votre travail de bureautique, vérifiez que vous ne perpétuez pas en permanence un état de tensions autour du cou. Il est par exemple très fréquent que du côté où vous manipulez votre souris que vous engendriez une légère élévation de l'épaule et du coude qui met en tension permanente le muscle angulaire et la portion haute du trapèze.
  • Fermer régulièrement les yeux en respirant profondément avec le ventre (respiration diaphragmatique), cela permettra de relacher les tensions des muscles du cou liées à la tension occulaire.
  • La consultation chez un ostéopathe compétent est souvent nécessaire pour aider à normaliser le problème. NEANMOINS je vous déconseille de vous faire "truster" les cervicales (manipulations rapides avec craquement). Renseignez vous avant la consultation et apportez cette précision fondamentale à votre thérapeute (sauf si bien entendu vous le connaissez depuis des années où avez total confiance en lui).

Pour aller plus loin:

Le bâton de massage : très intéressant pour débuter car, par rapport au rouleau, il permet de faire un travail beaucoup plus localisé, précis et de doser la pression ainsi que la vitesse de massage. Il est très utile pour effectuer un automassage rapide lors de l’échauffement ou en récupération en extérieur, ou encore durant la journée au travail.

Le rouleau de massage à relief :  permet des massages plus en profondeur. C’est la raison pour laquelle au début, ils ne sont pas agréables. Cet outil permet également différentes formes d’automassage notamment la technique des automassages glissés tractés que je développe dans mes livres corps sans douleur et sport sans blessure. 

La canne de massage : permet de masser plus en profondeur comme le rouleau de massage avec la méthode des automassages glissés tractés. C’est la méthode d’automassage que j’utilise le plus et je vous conseille de l’utiliser tous les jour devant la télé par exemple avec la canne de massage pour les pectoraux, les trapèzes, les muscle dus cou, les bras, les avants bras, les quadriceps.

Les balles de massages:  permettent de masser plus en profondeur et de façon plus précise. Ce sont les outils d’automassage que j’utilise le plus après l’entrainement et les jours de récupération.

Outils d'automassages disponible sur la boutique

 

Les sportifs qui souffrent de douleur et blessures chroniques trouveront des solutions et des protocoles pour guérir et/ou maintenir un corps sans douleur dans mon livre sport sans blessure disponible sur la boutique.

Ceux et celles qui veulent s’entrainer, se gainer et se muscler intelligemment chez eux ou en déplacement, mais en limitant le risque de blessure peuvent s’orienter vers mes programmes CTS Musculation esthétique et performance volume 1 et 2 le matériel nécessaire sous différent pack.

 

Ceux et celles qui souffrent de douleur chronique trouveront des solutions validées par des milliers de lecteurs dans mon livre un corps sans douleur disponible sur la boutique.

ATTENTION: les programmes de cet article et de mes livres ont été élaborés et testés avec le matériel et les bandes élastiques vendus sur cette boutique. L’efficacité du programme est basée sur leur utilisation. IL EST DANGEREUX D’UTILISER DES ÉLASTIQUES ET DES SANGLES DE SUSPENSION BAS DE GAMME.

Bon entrainement

Christophe Carrio

Cet article est protégé par le droit d’auteur institué au Livre I du code de la propriété intellectuelle. Tout ou parti de cet article ne peut être utilisé sans le consentement écris de son auteur

Articles en relation

Partager ce contenu